logo


Conseil d’Administration (CA)

Le Conseil d’administration (CA) détermine la politique de l’établissement. Le Conseil d’administration est donc chargé entre autres d’approuver le contrat d’établissement, voter le budget et approuver les comptes, élire le/la président-e, approuver les accords et conventions signées par le/la président-e, adopter le règlement intérieur de l’université, délibérer sur les acquisitions immobilières. Il est composé de 40 membres : 16 représentant-e-s des enseignant-e-s, 6 des BIATSS, 6 des étudiant-e-s, 12 personnalités extérieures à l’université. On voit bien que ce conseil n’est que peu démocratique : la présidence de l’université (issue d’une liste enseignante) a toujours le dernier mot, quand bien même l’ensemble des étudiant-e-s et des BIATSS s’y opposeraient. Les élu-e-s étudiant-e-s ont un mandat de deux ans, contre quatre pour les autres membres. Dans le cadre de la loi ESR de juillet 2013, l’UNEF s’est battue et a obtenu que les représentant-e-s étudiant-e-s aient un membre de plus que lors du mandat précédent, soit le maximum prévu par la loi. Un-e vice président-e étudiant-e du CA est élu-e par ses membres.

Les élections étudiantes des 25 et 26 mars 2014 ont permis l’élection de deux élu-e-s syndicalistes de l’UNEF sur cinq sièges, ainsi que deux de la Fédé Paris 1, et un de l’UNI-Mét.

CA 2014-2016
Vos deux élu-e-s syndicalistes sont donc Marie Duchêne, étudiante en géographie et Passynia Luwansangu, étudiant en L2 d’AES. Ont été élu-e-s suppléant-e-s Elisabeth Abanda, étudiante en L3 d’histoire, et Arthur Beaud, étudiant en L3 de Droit-Économie.

Contact : marieddls@hotmail.fr

Projet :
(que ce soit en CFVU ou en CA, les problématiques étudiantes se recoupent souvent, mais nous vous présentons ici nos principales revendications et batailles quant aux prérogatives du CA)
◊ Contrôle démocratique et transparent de l’utilisation du budget
◊ Refinancement de Paris 1 et des universités à hauteur de leurs besoins, rupture avec l’autonomie des universités
◊ Refus et lutte contre tout budget en baisse, toute suppression de poste ou d’enseignements
◊ Répartition du budget vers le plus grand nombre d’étudiant-e-s, les premiers cycles et la réussite
◊ Obtention de garanties sur les droits étudiants actuels et à venir lors des élections de présidents d’universités
◊ Lutte pour régler les problèmes de locaux à Paris 1 (moins d’1m²/étudiant-e), contrôle des projets Lourcine et Condorcet
◊ S’assurer du désamiantage complet des locaux

Bilan :
◊ +1,7 millions d’euros fin 2013 (40 millions dans toute la France) pour combler le déficit
◊ Projet HEADS (diplôme de droit élitiste et coûtant des dizaines de milliers d’euros à l’inscription) rejeté
◊ +630 000 euros dans le cadre du Plan Licence
◊ +20 postes d’enseignant-e-s à Paris 1 fin 2013

=> Les procès-verbaux et relevés de décision du CA sont à disposition de tou-te-s les étudiant-e-s sur l’intranet de l’université