logo


L’UNEF obtient du gouvernement la généralisation du cautionnement solidaire étudiant

Ce matin, la Secrétaire d’État à l’Enseignement supérieur et à la Recherche, Geneviève Fioraso, a annoncé la généralisation de la Caution Locative Étudiante (CLÉ).

Le détricotage de la loi ALUR, annoncé la semaine dernière, a provoqué le mécontentement des étudiant-e-s. Avec les annonces de ce matin, Geneviève Fioraso leur apporte une première réponse.

Généralisation de la CLÉ : une étape vers un cautionnement solidaire universel

Le dispositif CLÉ sera ouvert à l’ensemble des étudiant-e-s de moins de 28 ans et géré par les CROUS.  En pratique, ce sont les 16 % d’étudiant-e-s qui rencontrent des difficultés pour trouver un-e garant-e (enquête de l’OVE) qui pourraient bénéficier de ce dispositif. Dans l’accès au logement, trouver un-e garant-e qui satisfait les bailleuses/eurs est un obstacle important pour les étudiant-e-s des catégories populaires et ceux qui sont autonomes de leurs parent-e-s.

L’UNEF sera vigilante sur la généralisation de la CLÉ. En particulier, la cotisation mensuelle ne doit pas être un frein dans l’accès au dispositif.

La bataille du logement continue

L’UNEF reste mobilisée pour l’accès des étudiant-e-s au logement, un des principaux obstacles pour l’accès des jeunes aux études. L’UNEF exige l’application de la loi ALUR et de son volet sur l’encadrement des loyers, une mesure indispensable pour le pouvoir d’achat des étudiant-e-s.